post-title La commission européenne va révoquer les noms de domaine britanniques en .eu https://www.omnicia.fr/wp-content/uploads/brexit.png 2019-02-03 10:51:06 yes no Publié par Catégories : Actualités

La commission européenne va révoquer les noms de domaine britanniques en .eu

Publié par Catégories : Actualités
La commission européenne va révoquer les noms de domaine britanniques en .eu

Ce n’est pas la conséquence la plus attendue du Brexit, mais elle pourrait affecter de nombreuses entreprises du Royaume-Uni. Les titulaires britanniques de noms de domaine en .eu verront leur enregistrement être purement et simplement révoqué par la Commission européenne.

Certains particuliers et entreprises britanniques risquent de maudire le Brexit. Ceux qui possèdent un nom de domaine en .eu vont en effet subir de plein fouet les conséquences de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

250 000 noms de domaine pourraient disparaître

En premier lieu, sans surprise, les utilisateurs britanniques ne pourront bientôt plus enregistrer ce type de domaine. Mais le deuxième « effet Kiss Cool » concerne directement ceux qui possèdent déjà un site en .eu, qui verront leur nom de domaine être révoqué par la Commission européenne. Une décision qui entraînera leur disparition, au plus tard 48 heures après.

Par conséquent, d’après les estimations, ce seront environ 250 000 noms de domaine qui seront supprimés du web. La date d’application de la révocation dépendra de celle à laquelle sera conclu l’accord de retrait entre le Royaume-Uni et l’UE. Mais elle pourrait intervenir au 1er janvier 2021.

Des répercussions sur les activités en ligne

Cela laisse donc un peu de temps aux propriétaires de noms de domaine en .eu pour se retourner, mais il ne sera certainement pas de trop. Car les conséquences, en particulier sur les professionnels, seront terribles. Assister à la suppression de son nom de domaine signifie notamment devoir en acquérir un autre et repartir de zéro en matière de référencement. Cela peut également avoir une certaine incidence sur les communications par mail, qui reposent également sur ce système.

Il reste toutefois un espoir pour les utilisateurs britanniques : que l’UE et le Royaume-Uni parviennent à se mettre d’accord sur une disposition transitoire, qui leur permettrait de migrer progressivement du .eu vers leur nouveau domaine.

A votre service